Bonjour å tous!

Pour me retrouver, 



en permaculture, c'est ici : permaventure
Les stages bien ėtre, cuisine etc. C'est par là : alternativecréative
Les infos sur les ėnergies taoïstes, vous les trouverez sur vivreletao
et sur tao.nc


Je vous demande un tout petit peu de patience, et beaucoup d'indulgence !
Je reviens du Chemin de Compostelle, je suis en train d'amėnager un nouveau lieu de vie...
Les programmes (stages, sėances... ) recommencent dės juillet.
Tout sera mis sur les sites dės la semaine prochaine, aprės le salon de la crėativitė.
Je fais progressivement toutes les mises à jour nėcessaires!

Pour les paniers 100% naturel, je contacte les personnes qui se sont inscrites.



Au plaisir de vous retrouver !

Dom

Lean on me

paroles Lean On Me

SOMEtimes in our lives we all have pain
We all have sorrow
BUT if we are wise
We know that there's always to morrow



Lean on me, when you're not strong
And I'll be your friend
I'll help you carry on
FOR it won't be long
'TIL I'm gonna need
Somebody to lean on



PLEASE swallow your pride
If I have things you need to borrow
FOR no one can fill those of your needs
That you don't let show

Lean on me, when you're not strong
And I'll be your friend
I'll help you carry on
FOR it won't be long
'Til I'm gonna need
Somebody to lean on

If there is a load you have to bear
That you can't carry
I'm right up the road
I'll share your load
If you just call me

...So just call on me sister, when you need a hand
We all need somebody to lean on
...I just might have a problem that you'd understand
We all need somebody to lean on

If there is a load you have to bear
That you can't carry
I'm right up on the road
I'll share your load
If you just call me

...So just call on me brother when you need a hand
We all need somebody to lean on
...I just might have a problem that you'd understand
We all need somebody to lean on

Lean on me, when you're not strong
And I'll be your friend
I'll help you carry on
FOR it won't be long
'Til I'm gonna need
Somebody to lean on


Traduction {Appuie toi sur moi}

Parfois dans nos vies nous avons mal
Nous avons de la peine
Mais si nous sommes sage
Nous savons qu'il y a toujours un lendemain

Appuie toi sur moi, quand tu n'es pas fort
Et je serai ton ami
Je t'aiderai à continuer
Car il ne faudra pas longtemps 
Avant que j'ai besoin moi aussi
De m'appuyer sur quelqu'un

S'il te plait, laisse ta fierté de coté
Si j'ai des choses dont tu as besoin
Car personne ne peut ressentir les besoins 
Que tu ne montres pas
...

S'il y a un fardeau que tu dois porter
Et que tu n'y arrives pas
Je serai là sur ta route
Je partagerai ta charge
Juste si tu m'appelles

Aussi appelle moi ma soeur, 
quand tu as besoin d'un coup de main
Nous avons tous besoin de quelqu'un sur qui nous appuyer 
Je pourrais aussi avoir un problème que tu ne comprends pas
Nous avons tous besoin de quelqu'un pour nous appuyer dessus

Appuie toi sur moi...

{Paroles fournies par Adi}

Chic et Sauvage !

 18 et  19 juillet 2014, au Conservatoire de Musique

Concert "Chic et Sauvage" de Ilanga. la chorale pleine de soleil animée par la très pétillante Sarah Briggs.


Les commentaires reçus sont élogieux :


"Tout y était,  de belles voix,  de charmantes danseuses accompagnées de bons musiciens, une mise en scène innovante et attrayante, un éclairagiste pile-poil sans oublier la présence chaleureuse et humoristique de Sarah à la baguette.

Vous avez enchanté votre public et ce fut un grand plaisir dans la salle d'effectuer ce voyage musical en votre compagnie.

Merci..." Jean-Luc


'Quels beaux concerts, excellents moments, énergie à gogo…. que du bonheur!
Merci à vous tous.

Et, bien sûr, on ne remerciera jamais assez Sarah, qui croit en nous et fait ressortir le meilleur de nous!
Bravo à son mari qui a géré comme un chef!
Et aussi à la troupe Djoliba, qui a fait chauffer l'Afrique"
Anne-Marie


"bonsoir Denise,
Je voulais te faire ce mail à peine arrivée car votre concert a rencontré un succès fou et je voulais surtout te féliciter -ainsi que votre groupe-, tout était parfait (présentation magnifique, tenues en harmonie dans les deux cas, rythmée, je ne m'y attendais pas, bref : chapeau bas.
Cela donne envie de revenir une 2ème fois.
J'en re-veux et j'en redemande, alors j'espère que prochainement vous nous ferez encore de beaux spectacles pour venir vous applaudir.  lyly"

"C'était une soirée extraordinaire. Merci à tous pour ce moment génial. je me suis éclatée.
Je n'ai eu que des retours positifs et chaleureux, enthousiastes, des félicitations… Anne-Marie"
Merci Sarah pour ta formidable pêche, ton professionnalisme et ta gentillesse (ben oui, ça compte aussi)!!!!!!!!!!! Tu ne nous transmets que des ondes positives et on t'adore tous aussi. BRAVO!
MERCI Sarah,
Pour toute l'énergie que tu nous donnes et surtout de nous enseigner ta passion dans la détente et la joie.


« C'était très chouette, la salle était pleine et il y avait beaucoup d’ambiance!
Sarah, égale à elle même a mené ce concert d'une main experte et j'ai vraiment aimé qu'elle mette en valeur toutes les voix en scindant le choeur en petits groupes.
La partie africaine était pleine d'énergie et on voyait bien que tout le monde s'amusait.
Naomi a écouté tout le concert avec attention et elle a beaucoup aimé participer à la clap song!

Bravo Ilanga et merci à Sarah pour communiquer tant d’énergie et de plaisir de chanter.
Bises à tous et au plaisir de vous retrouver mi-septembre.

Françoise

Cette soirée c'etait que du bonheur !!!! J'en veux encore  Domi@
Merci infiniment Sarah pour tout ce que tu nous fais découvrir et vivre, l'énergie que tu nous transmets et la confiance que tu sais nous redonner.
Nous avons le moral après ce concert qui a effacé les craintes et donné tant de bonheur.
On t'aime très fort. Martine
Mille merci à Sarah et bravo à notre équipe formidable et unie dans cette aventure. J'apprécie à chaque fois de vous retrouver aux répétitions comme aux concerts. Patricia
Immense joie ressentie, moment de partage avec tous les choristes portés par Notre chef de "choeur  ..coeur " Sarah : toujours aussi charismatique !!!. Annie
Ouahou!! Que du bonheur à lire tous vos mails et que du bonheur aussi pour cette super soirée très appréciée par tous!
Merci à Sarah de nous communiquer tant de joie et d'énergie, merci à vous tous pour ces moments partagés! Nicole
Merci à toi Sarah pour nous transmettre autant de joie et d'amour. Merveilleuse soirée !Soirée inoubliable! Korine 


Remerciements
Many thanks

Merci Sarah d'être qui tu es
Thanks a lot, Sarah, to be who you are
Merci pour ta tolérance, ton empathie, ta joie de vivre
Thanks for your tolerance, your empaty, your joy of living
Je ne suis pas une bonne chanteuse
I'm not a good singer
J'avais surtout appris à me taire
I had learn to close my mouth
mais grâce à ta gentillesse, ton énergie positive
But thanks to your kindness, your positive energy
je prends confiance en moi petit à petit
I have more and more confidence on myself
De temps en temps j'arrive à sortir ma voix
So sometimes you can hear my voice

Tu écoutes et nous dirige sans jugement et sans critique
You know to listen et you manage Ilanga without judgment, without criticism
Tu sais rire de nos manquements et de nos faiblesses
You know to laught about our shirking and our weakness  
Et tu nous montres simplement le chemin
You show us the Way
sans te décourager
Without discourage
Tu nous montres par ton exemple
Your exemple show us
Comment faire pour progresser
How to climb higher up
Sur le chemin de la vie
on the Tao
Merci Ilanga !
Many thanks Ilanga ! Merci Sarah !
Many thanks Sarah!
K@Dom

Préparation du concert



Le concert du 18 et 19 juillet 2014

Première partie

CALIFORNIA DREAMIN
SOON A WILL BE DONE
I LOVE THE LORD
DODI LI
EREV
AY LINDA AMIGA
STOMI OMI
SAKURA
E MALI E-CLAP SONG SAMOAN
JAVA JIVE
WATERMELON MAN
JAZZ ET JAVA
 COULEUR CAFÉ

Deuxième partie

CHANT PYGMY
SENIE
MORYBAYASSA
SENZENINA
IPHARADISI
SIYA HAMBA
TIRIBA
KAMALONDO
TSHOTSHOLOZA
BETELEHEMU
DJOLIBA/YANKADI MACROU

SINGABAHAMBAYO
NKOSI SIKELELE

******************************************************

Bethelemu
 Operator

Petits ensembles :

Choisir deux parmi :
WATERMELON MAN
JAVA JIVE
I LOVE THE LORD
SOON A WILL BE DONE
STOMI OMI 

Happy

Pharrell Williams

Happy

It might seem crazy
what I’m about to say
 Sunshine, she’s here,
you can take a break
 I’m a hot air balloon
That could go to space
With the air like I don’t
care, Baby, by the way
Because I’m happy

Clap along if you feel
Like a room without a roof
Because I’m happy

Clap along if you feel
like happiness is the truth
because I’m happy

Clap along if you know
what happiness is to you
Because I’m happy

Clap along if you feel
Like that’s what you wanna do

Cup Song

Un tutoriel pour apprendre la cup song facilement : https://www.youtube.com/watch?v=0PwlROyO01U

Un autre tutoriel en français, de Sandra Mangin

une autre présentation, the killer33

Et maintenant, voilà ce que ça donne :
Salut bonjour ! cup song Casault Cool !!!

College st Bernard



A Santiago de Cuba

Chanson à (re)découvrir :
Une chanson rigolote, légère, facile à apprendre, facile à jouer, facile à chanter

A Santiago de Cuba, de Jean Ferrat

A Santiago de Cuba
A Santiago de Cuba

Le carnaval nous entraîne
Quatre nuits sans perdre haleine
L'orgue oriental se déchaî aine
Et moi qui danse comme un tro-ène

A Santiago de Cuba

Le rhum qui coule du tonneeerre
La serviette en bandoulière
J'avais l'air de quoi ma mère
Moi moi qui danse comme une sou-pière

C'était dur
A Santiago de Cuba

Un sombrero fantastii que
Un cigare astronomique
La musique la musique
Et moi qui danse comme une bar-rique

Cétait dur
A Santiago de Cuba

Les petits seins des métisses
Du miel et du pain d'épices
Je côtoie des précipices
Et moi qui danse comme une sau-cisse

Allez mon vieux, faut tenir, hien
A Santiago de Cuba

sur You tube : vidéo de Jean Ferrat

Regarde le soleil !


«Marche face au soleil sans craindre la brûlure du bonheur et laisse ton ombre lutter contre les ténèbres dans ton dos.»
– Li-Cam 


On se demande parfois comment on peut bien être heureux malgré les difficultés qui présentent le bout de leur nez, malgré les injustices que l’on peut observer, malgré tous ces drames qui font l’actualité…

Or, la véritable question est plutôt : «Comment pouvons-nous ne PAS être heureux malgré tout?». Oui, comment pouvons-nous dire non à la paix lorsqu’on sait que l’avoir est la seule façon de la partager? Comment pouvons-nous dire non à la joie – à cet alignement qui nous amène à être particulièrement vibrants, aimants, généreux et rempli de solutions inspirées – par solidarité pour ceux que l’on veut aider? Comment pouvons-nous imaginer, ne serait-ce une seule seconde, que nous déconnecter de notre nature profonde puisse nous aider à relever les défis et à avancer?

Le bonheur n’est pas le résultat, mais la clé pour y arriver.

Et je vous en souhaite une méga dose en cette si belle journée… :-) 
Marie-Pier
de Matin Magique

la musique qui guérit (2/2)


Un prodigieux moyen d'aller mieux (2/2)
J'ai longuement traité avant-hier le sujet de la « musique qui guérit ». Entrons maintenant dans les détails pour distinguer les divers types de musique et les effets que vous pouvez en attendre : 

Effets des musiques primitives sur le cerveau
Des chercheurs se sont aperçus que les rythmes sourds ou suraigus et répétitifs, que l'on entend dans les musiques folkloriques (danses paysannes bretonnes, musiques tziganes, danses slaves, flamenco) ou tribales (salsa, samba, tam-tam africain) agissent sur l’hypothalamus, qui secrète des endorphines plongeant dans un état second.

Ces rythmes ont un effet hypnotique bien connu et ce n'est pas un hasard si ce sont les populations les plus pauvres, souffrant le plus, qui ont développé les musiques les plus étourdissantes. Elles donnent envie de sauter en l'air, de tournoyer sur soi-même, et de danser pendant des heures, provoquant sur le coup une impression de joie voire d'euphorie.

Le sujet qui écoute ces musiques a d'abord l'impression de s'évader. Au stade suivant, il se sent progressivement « sortir de lui-même » et devient capable d'actes qu'il n'aurait jamais osé commettre dans les conditions normales. Les musiques tribales, qui sont les plus fortes, ont été ré-introduites dans la civilisation occidentale avec le Rock'n Roll d'Elvis Presley, qui avait repris des rythmes africains entendus dans le sud des Etats-Unis. D'où l'hystérie collective qu'il provoquait dans la jeunesse bien élevée, qui n'avait jamais connu cette sensation. Elvis Presley fut rapidement suivi par d'autres qui exploitèrent le filon (et accumulèrent d'incroyables fortunes), dont les Beatles, Rolling Stones, les groupes de Hardrock puis dans les années 80 par la « House Music », et enfin le Rap, la Techno et toutes les nouvelles musiques électroniques, basées sur des rythmes répétitifs.

Le problème est que la personne qui se plonge dans ces musiques, si elle a d'abord une sensation parfois extraordinaire de « s'éclater », n'a ce sentiment de joie que parce que son cerveau se déconnecte de la réalité.

Consommées modérément, elles aident à créer une ambiance de fête, ce qui est très bien. Mais à haute dose, elles peuvent déprimer lorsque, par exemple, sortant d'une folle nuit en discothèque, la musique s'arrête et que la personne retrouve ses problèmes qui peuvent alors lui paraître plus désespérants que jamais.

Selon une expérience du professeur Tomkins, il a été constaté à propos du maïs, des courgettes et des soucis (les fleurs), que la musique rock provoquait au début soit une croissance démesurée avec apparition de feuilles excessivement petites, soit un arrêt de la croissance. En l'espace de quinze jours, tous les soucis étaient morts, alors que d'autres soucis à deux mètres de là, bercés par la musique classique, fleurissaient harmonieusement. (1)

Les musiques conçues pour oublier, assommer, causer un état de transe, voire inciter au désespoir, au nihilisme et au suicide ne sont pas des inventions récentes. Mais la présence généralisée des appareils à musique (dans les voitures, puis dans les téléphones mobiles) a fait que jamais ces musiques n'ont été aussi répandues. Jamais elles n'ont été consommées aussi massivement par les populations.

C'est pourquoi je suis toujours mal-à-l'aise quand je vois des personnes avec des écouteurs sur les oreilles, écoutant à forte intensité des musiques rythmées de basses répétitives. Si vous leur posez la question, elles vous diront évidemment que cette musique leur plaît, et il est vrai que c'est la sensation qu'elle cause : comme une drogue douce, les musiques rocks aident à s'échapper du réel. Elles semblent donc rendre la vie plus supportable. Elles peuvent même, chez un sportif, l'aider à se dépasser.

Mais le résultat sur la vie de la personne est en fait une diminution de sa volonté et de son énergie. Les catastrophes personnelles (drogue, alcoolisme, suicide, violence) que connaissent la plupart des rockers ne sont pas du tout un hasard, mais une conséquence directe des effets de leur musique sur eux-mêmes (car celui qui la joue la subit encore bien plus fort que celui qui l'écoute).

Heureusement, le pouvoir « magique » de la musique peut aussi s'exercer, et de manière encore plus forte, dans un sens positif : susciter de bons sentiments, apaiser, rendre plus heureux et même instruire et faire découvrir de nouvelles facettes de la vie et de l'univers. C'est la musique qui peut aller jusqu'à faire re-découvrir la beauté et même le sens de l'existence. C'est donc encore mieux que la « musique qui guérit ».
Musique positive
J'écrivais plus haut que les hommes apprirent à combiner de mieux en mieux rythme, mélodie , harmonie, nuances et timbres, pour produire les effets les plus variés sur leur auditoire et sur eux-mêmes. La musique classique occidentale est celle qui a poussé le plus loin cette exploration. Elle est capable de suggérer toutes les nuances de la joie, de la tristesse, de l'amour et de la haine, de l'espoir et du désespoir. 

La musique classique est aussi capable de nous faire découvrir des univers que nous ne connaissions pas. En écoutant les chœurs militaires ou les trompettes célébrant la victoire dans Aïda de Verdi, on peut découvrir en soi une volonté, un enthousiasme, un courage physique que l'on ne soupçonnait pas. 

En écoutant une cantate de Jean-Sébastien Bach, on peut ressentir une pitié et un amour pour l'humanité souffrante que l'on se pensait incapable d'éprouver. 

En écoutant une sonate de Schubert, on comprend vraiment, vraiment, avec quelle violence et quelle douleur on peut tomber amoureux. 

Avec les symphonies de Gustav Malher, on se sent prêt à partir à la conquête de l'espace (l'auteur de la musique de la Guerre des Etoiles, John Williams, s'en est directement inspiré). 

Je pourrais continuer sur toute la gamme des sentiments que l'on peut éprouver dans la vie : la fierté, la peur, la honte, l'exaltation, l'admiration... Et il existe quantité de musiques modernes ou actuelles porteuses d'émotions immenses. 

Elles nous permettent, en dehors de toute autre stimulation réelle, d'éprouver exactement ce que ressent un champion olympique qui vient de gagner une médaille d'or, un explorateur partant à l'assaut des océans, une mère qui a perdu son enfant, un prisonnier dans une mine de sel, un exilé qui pleure son pays, etc, etc. 

Voyager dans l'espace et le temps
La musique est même la plus formidable machine à voyager, dans l'espace et dans le temps. 

Vous voulez savoir ce que ressentaient les esclaves dans les plantations des Etats-Unis ? Ecoutez les blues qu'ils ont composés. Vous ferez ainsi l'expérience la plus directe de leur tristesse, de leurs souffrances, plus que n'importe quel documentaire, récit ou même témoignage. 

Vous vous demandez quel était exactement l'état d'esprit des gens lors d'une fête à la Cour du Roi Louis XIV ? Ecoutez du Lully ou du Couperin. 

Vous voulez revivre l'ambiance de vos vacances au début des années 80 ? Allumez Radio Nostalgie. 

Assister à l'enterrement d'une Reine d'Angleterre au 17e Siècle ? Ecoutez les élégies pour les funérailles de la Reine Mary de Purcell. 

Participer à un mariage traditionnel au Maroc ? Ecoutez un air de Raï et vous serez plongé dans la fête comme si vous y étiez. 

Plus que les photos, que les tableaux, que les histoires, la musique est vraiment le moyen de connaissance direct qui nous permet de découvrir le monde dans sa plus grande richesse, y compris si nous sommes malades, déprimés, trop pauvres pour voyager ou trop ignorants pour connaître l'histoire et la géographie. 

En effet, pour exercer son effet, la musique n'a pas besoin de raisonnements, d'explications : elle active directement dans notre cerveau des circuits qui étaient mal dessinés, ou qui restaient depuis trop longtemps en friche. Elle peut même en créer de nouveaux et est donc un moyen efficace de s'instruire. Elle ressuscite les souvenirs lointains, nous fait découvrir de nouveaux paysages, nous révèle de nouveaux horizons, et une intensité de sentiments que nous ignorions. 

C'est pourquoi j'ai commencé par dire que la musique a l'incroyable pouvoir de redonner un sens à notre existence. Grâce à elle, nous redécouvrons pourquoi nous vivons, parce que nous faisons l'expérience directe de la beauté et de l'intensité de l'existence, même si celle-ci est souvent douloureuse. La musique, tout simplement, nous permet de vivre, ou de revenir à la vie si celle-ci était en train de nous quitter. 

« Dis-moi quelle musique tu écoutes et je te dirai qui tu es, ou plutôt, où tu en es », a dit la grande pianiste Elizabeth Sombart. (2) 

Retrouvant un but et un sens dans la vie, notre esprit et notre corps se remettent à fonctionner. Nous sommes donc bien au-delà de la « simple » guérison d'une maladie, même si cet effet est déjà formidable. 

Conclusion
Comme dans tous les aspects importants de votre existence, c'est vous et vous seul qui choisirez quelle musique vous écouterez, et donc dans quel état psychique et physique vous vous mettrez.

Mais je trouve pour ma part extrêmement réjouissant de savoir qu'existent, aujourd'hui, de si extraordinaires moyens d'écouter de la musique et, à la portée d'un clic d'ordinateur, plus de beaux morceaux qu'une vie entière ne suffira pour les écouter.

En toute légalité, sur le site Youtube par exemple, vous pouvez trouver des milliers de magnifiques enregistrements de concerts qui, c'était ma promesse de départ, vous permettront de vivre plus apaisé, d'avoir plus d'énergie, d'être plus agréable avec les autres, de prendre de meilleures décisions, et même d'être plus intelligent et en meilleure santé !

Et pour commencer tout de suite, je vous invite à écouter la musique suivante, composée par Mozart lorsque mourut sa maman. C'est pour moi le plus beau témoignage de l'infinie tendresse d'un enfant pour sa mère. Ce sont les variations sur le thème de « Ah, vous dirai-je maman » :

Je vous invite à l'écouter ici (lien cliquable)

Vous me direz si, à la fin, votre respiration n'est pas plus profonde, votre cœur plus apaisé, votre impression de force plus grande, bref, si la vie ne vous paraît pas plus supportable.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis  (Nature  & Santé)

La musique rassemble

Pas de doute : les musiciens sont des gens qui ont du coeur...
Un moment d'émotion : Tchaikovsky à l'hopital


Musique et guérison


Un prodigieux moyen d'aller mieux (1/2)

... je considère la musique comme un élément central de la vie. Bien choisir sa musique, et l'écouter dans de bonnes conditions, permet de guérir plusieurs problèmes de santé, mais aussi de vivre plus apaisé, d'avoir plus d'énergie, d'être plus agréable avec les autres, de prendre de meilleures décisions, et même d'être plus intelligent ! 


La musique qui guérit


... il est aujourd'hui prouvé que la musicothérapie (soigner avec la musique) permet de : 

    1) guérir de certains problèmes psychiques : certaines musiques peuvent réduire l'anxiété, l'insomnie, la dépression, l'autisme, la schizophrénie et améliorer l'humeur ; (1)
    2) guérir de certains problèmes physiques : certaines musiques peuvent améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de la maladie de Parkinson, soulager les douleurs, augmenter les performances sportives, réduire les nausées et les vomissements postopératoires, diminuer les symptômes de la sclérose en plaques, améliorer l'état des personnes souffrant de problèmes cardiaques et de la fibrose kystique ; (2)
    3) Des chercheurs ont même constaté, en 1993, que les enfants qui passaient un test de QI après avoir écouté une sonate de Mozart avaient un meilleur score. La musique les avait rendus plus intelligents.

Comment la musique agit

... la partie inconsciente de l'activité de notre cerveau est infiniment plus riche et développée que celle dont nous avons conscience. Ainsi, notre cerveau contrôle en permanence nos processus physiologiques. Il commande la digestion, le système immunitaire, le fonctionnement des reins, du foie, de la rate et du pancréas... sans que nous en ayons la moindre conscience. Même en faisant un intense effort sur nous-mêmes, nous ne saurions maîtriser par exemple les mouvements de notre estomac, ou ordonner à notre système immunitaire de détruire tel microbe ou telle cellule cancéreuse (enfin, certaines spiritualités affirment qu'elles en sont capables, mais disons que cela ne paraît pas possible à la plupart d'entre nous). 

C'est là notre drame : notre cerveau conscient, les pensées conscientes que nous sommes capables de générer volontairement dans notre tête, n'ont que très peu d'influence sur les fonctions complexes de notre corps. Bien que ce soit notre cerveau qui les coordonne, notre volonté intervient très peu. Plus surprenant encore : notre volonté en elle-même n'arrive même pas à agir sur nos sentiments ! Si nous sommes en colère, timide, jaloux, impatient, amoureux, déprimé, nous avons beau nous répéter à nous-même « Arrête tout de suite ! » ou « tu dois changer maintenant ! », ça ne sert en général à rien. 

Et c'est là que nous revenons à la musique, et à son incroyable pouvoir. 

La musique plus puissante que notre volonté

Alors que, depuis des millénaires, les hommes ont constaté comme nous que leur volonté consciente ne peut rien, ou presque rien, pour guérir une maladie du corps ou de l'âme, ils ont constaté qu'il en allait autrement pour les sons. 

Le simple fait de taper dans les mains peut modifier l'état d'esprit d'une personne, provoquant une excitation soudaine, l'envie (le besoin !) de danser par exemple, ou l'exaltation si toute une foule se met à applaudir devant vous. 

Mais les effets de la musique vont plus loin, beaucoup plus loin. Jouer certaines notes, dans un certain ordre, a le pouvoir de provoquer joie, tristesse, détente, agressivité, rage, rire, espoir, inquiétude, je pourrais continuer à l'infini. 


La musique, pénétrant directement dans les circuits neuronaux les plus complexes et les plus inconscients de notre cerveau, influence notre état d'esprit mais peut aussi réguler directement notre respiration, notre rythme cardiaque, nos fonctions motrices, et peut-être même agir sur les fonctions comme la digestion, l'immunité, etc., ce qui expliquerait ses effets thérapeutiques. 

Les Egyptiens connaissaient l'harmonie des corps et les soignaient par la musique. Ils savaient que la beauté des arts contribuait à rendre au malade sa propre beauté, manifestation de l'harmonie retrouvée. La maladie était comprise comme un déséquilibre vibratoire que la musique pouvait à elle seule corriger. 

Chez les Grecs, la musique était enseignée en même temps que la médecine. Pythagore, philosophe et mathématicien grec, créa par les sons toute une méthode qu'il nommait « purification » afin de soigner les malades. Pour cela, il inventa des remèdes qui devaient réprimer ou expulser les maladies du corps comme celles de l'âme. Il composait des musiques destinées à corriger les états de l'âme. Le philosophe latin Jamblique, dans sa Vie de Pythagore, rapporte : « Par l'usage des seuls sons musicaux, sans accompagnement de paroles, Pythagore effectuait la guérison des passions de l'âme ainsi que de certaines maladies. » 

Les Chinois, les Hindous signalent aussi par leurs témoignages les effets curatifs du son et de la musique. 

La musique semble avoir des effet magiques

L'effet de la musique sur l'homme est si puissant que les hommes l'attribuèrent d'abord aux esprits ou aux dieux. La musique est toujours, et avant tout, religieuse : religieuse parce que permettant à l'homme de communiquer avec un monde invisible. 

Dans la Bible, le jeune berger David est appelé au chevet du roi Saül, souffrant : « David fut appelé auprès du roi Saül pour calmer ses états de crise. Car l'esprit du Seigneur s'était retiré de Saül et un mauvais esprit lui causait des terreurs... David pour le calmer prenait la cithare, et il en jouait. Alors Saül allait mieux, et le mauvais esprit s'écartait de lui. » (5) 

Mais la musique est aussi religieuse au sens propre du terme, qui est de « relier » les hommes entre eux. Les hommes éprouvent souvent les mêmes sentiments en écoutant une même musique. Ils ont l'impression de « communier », de ne plus former qu'un seul corps, et cela est vrai des moines chantant du grégorien dans un monastère comme des participants d'une moderne rave-party dans un champ agricole breton, des soldats d'une armée marchant au son du fifre et du tambour, ou encore d'une tribu africaine dansant autour d'un tam-tam. 

Avec le temps, la musique se perfectionna. Les hommes apprirent à combiner de mieux en mieux rythmes, mélodies (succession de notes formant une phrase musicale), harmonie (son produit par plusieurs notes jouées en même temps), nuances (fort ou doux) et timbres (sons particuliers des instruments, produisant des effets différents), pour produire les effets les plus variés sur leur auditoire et sur eux-mêmes. 

Dans la prochaine édition de Santé Nature Innovation, que je vous enverrai après-demain, nous parlerons des différentes musiques qui existent et des effets, positifs ou négatifs, qu'elles peuvent avoir sur le moral et la santé. 


Jean-Marc Dupuis 


Extrait de la lettre de Santé-Nature, vous pouvez vous y abonner.

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitementinscrivez-vous ici.


****************************** 






Annonce spéciale 
La musique qui guérit, par Pierre Lance 

Il y a déjà longtemps que la musique est utilisée à des fins thérapeutiques. Un des grands pionniers en ce domaine fut le regretté Dr Alfred Tomatis (1920-2001), que j’ai eu l’avantage de connaître et qui fut le père de la méthode APP (Audio-Psycho-Phonologie), plus connue sous le nom de «Méthode Tomatis»... Pour continuer la lecture de l'article de Pierre Lance cliquez ici. 


Croire...
Beleive
Jackie Evancho

LA MUSIQUE QUI GUERIT

J'ai eu l'occasion de tester, dans les années 90, la méthode Tomatis, ( APP : audio psycho phonologie) du nom du docteur Alfred Tomatis. Ce pionnier préconisait l'écoute fréquente de Mozart pour favoriser l'harmonisation des fonctions organiques. Le docteur américan Frederick R. Carrick, spécialiste reconnu en neurochirurgie, a remplacé Mozart par la voix de Nolwenn Leroy après avoir constaté qu'elle avait des effets très bénéfiques sur ses patients, notamment ceux atteints de coma. Depuis qu'il a vanté les mérites guérisseurs de la voix de Nolwenn devant 50 millions de téléspectateurs, la chanteuse bretonne est devenue une célébrité aux USA.


Nolwenn Leroy, Tri Martolod
Nolwenn Leroy, La jument de Michao
Nolwenn Leroy, Mna Na Heireann (femmes d'Irlande)
Nolwenn Leroy, Moonlight Shadow
Nolwenn Leroy, Greensleeves
Nolwenn Leroy, Je ne serai jamais ta Parisienne : un amour inconditionnel pour la Bretagne!

Jean-Marc Dupuis aborde aujourd'hui dans sa news letter de santé & nutrition, le sujet de la thérapie par la musique. Il cite Pierre Lance :

" Personnellement, dès que j’entendis chanter Nolwenn Leroy, je pressentis en elle autre chose qu’un talent artistique évident, et plutôt cette force singulière qui jaillit des profondeurs d'un être et le transcende, en fait soudain le messager d'un mystérieux influx cosmique qui, par le truchement d'une vibration vocale particulière, est capable de relier l'être humain aux sources même de la vie. Et si la France n'a jamais manqué de chanteuses de talent, il me semble que seule Edith Piaf avait pu jusqu’ici nous offrir ce don incomparable, et qui dépasse l'imagination, d'une puissance de la nature surgissant d'un être en apparence fragile....



La voix de Nolwenn guérit !

Quoi qu'il en soit, le docteur américain Frederick R. Carrick, spécialiste reconnu en neurochirurgie, travaillant sur le coma, a découvert que la voix de Nolwenn avait des effets très bénéfiques sur ses patients et il a remplacé Mozart en musicothérapie par la voix de notre chanteuse ! Il faut savoir que la musique de Mozart est largement utilisée dans beaucoup de pays pour ses excellents effets dans de nombreuses pathologies nerveuses et psychiques. Et le Dr Carrick découvrit que la voix de Nolwenn Leroy avait un effet encore supérieur à la musique de Mozart. C'est ce qu'il déclara un jour dans une émission de la chaîne de télévision américaine TBN (50 millions de téléspectateurs), ce qui provoqua aussitôt, on le devine, un boom sur les ventes du premier album de Nolwenn, tandis que la chaîne recevait des centaines de milliers d'appels et d'e-mails à son sujet.  

Le Dr Carrick a d'ailleurs fait école, puisqu'il y aurait selon lui plus de 340 praticiens qui utilisent l'album de Nolwenn pour des thérapies de lésions cérébrales et les résultats seraient statistiquement meilleurs que tout ce qui a pu être constaté jusqu'à présent ! Un autre médecin, le Dr Tedd, neurochirurgien très réputé aux Etats-Unis, étudie les répercussions de la musique sur le cerveau. Il a fait des expériences avec la voix de Nolwenn. Et il lui a écrit : « J'ai utilisé ta musique dans la thérapie des patients sévèrement handicapés en même temps que pour d'autres applications médicales - le résultat a été miraculeux et tellement différent des autres domaines d'application. (...) J'utilise ton CD en même temps que d'autres traitements médicaux et nous avons été surpris par les conséquences phénoménales qu'il avait.(...) Je peux te dire que ta voix est totalement différente de toutes les autres et que les effets sur les fonctions du cerveau sont incroyables. En plus, je l'aime beaucoup et les autres médecins sont également tombés sous ton charme (et ils ne parlent même pas français !) »

Au cours de l'interview donné à la télévision, le Dr Tedd déclara notamment : « Ce qui est intéressant, c'est que cette chanteuse est française, et en ce qui concerne les gens pour qui j'ai utilisé ce CD - je l'ai fait en Chine, en Corée ou aux Etats Unis, ils ne comprenaient pas les paroles - ce n'est pas comme s'ils écoutaient un hymne national ou une chanson très populaire qui en général font monter l'adrénaline, parce qu'ils connaissent la chanson. Quand on ne connaît pas les paroles, c'est forcément la voix qui fait tout changer. C'est la beauté de cette expérience, et quand je faisais mes démonstrations, les autres médecins souhaitaient également l'entendre. »

Je regrette pour ma part que des médecins français spécialistes des lésions cérébrales n’aient pas tenté de poursuivre des recherches thérapeutiques par la musique ou la voix. Il est vrai que la médecine officielle française est une des plus sclérosées de la planète, contrairement à ce que pense le bon peuple télémanipulé. Alfred Tomatis a compté parmi ses patients la Calas, Romy Schneider et Gérard Depardieu. Vous trouverez sur Internet une très intéressante interview de ce dernier, expliquant comment le Dr Tomatis lui a permis de développer ses facultés d’expression. Notons que le Dr Tomatis démissionna en 1976 de l’Ordre des médecins, n’anticipant que de très peu sa radiation de l’Ordre, qui n’appréciait guère ses méthodes. Et il fut condamné en 1993 pour «exercice illégal de la médecine». Eh oui, ça fonctionne ainsi dans notre belle démocratie : Un médecin dérange parce qu’il explore des sentiers non battus. Alors, l’Ordre des médecins, tribunal d’exception créé jadis par Philippe Pétain, le radie, et s’il continue à soigner, on le fait condamner pour exercice illégal d’un métier qu’il pratique mieux que personne, mais qu’il n’a plus le droit d’exercer... puisqu’il n’est plus inscrit à l’Ordre. 

Pierre LANCE

 Pierre Lance, auteur de « Savants maudits, chercheurs exclus » aux Editions Trédaniel. Pierre Lance milite depuis plus de trente ans en faveur d'une médecine libérée des lobbys et tournée vers le seul bien des patients.

Nolwenn Leroy, Over the Rainbow, sidaction 2011
Nolwenn Leroy & Gregory Lemarchal, Hymne à l'amour

Tomatis Alfred, La Nuit Utérine (Editions Stock, 1981) et Neuf mois au Paradis (Ergo Press, 1989)
Pierre Lance, Savants maudits, chercheurs exclus, ed Trédaniel

Pour acheter sur Amazon, cliquez!
Nolwenn Leroy
bibliographie : pour vous procurer les ouvrages cités, cliquez!

Mes blogs

Kadom

"Il y a autant de générosité à recevoir qu'à donner. "Julien Green.
«Préparez votre esprit à recevoir ce que la vie à de mieux à offrir.»
– Ernest Homes

Le bonheur c'est maintenant... Oui, j'ai connu des moments d'extase et j'en connaîtrais encore...Rien cependant ne peut égaler la joie, le plaisir que je me permets de ressentir maintenant, simplement parce que je suis dans l'extase d'être en vie... Le bonheur est là, à l'intérieur de moi. Il me suffit de le laisser s'épanouir, maintenant...

«Méditer, c’est aller à un rendez-vous d’amour.»
– André Sève

tel : 27 44 90 / 79 66 48
Les bons plans? c'est sur mon agenda.
Agir pour la nature ici, tout de suite, avec le petit colibri.
Gérer ses énergies, digérer les émotions négatives et vivre le tao
Danser, marcher, faire de la capoeira? oui... et toujours dans la joie.

Découvrir la Nouvelle-Calédonie.
Artiste, c'est ma vie!
Mes autres passions? mon jardin, mes animaux
N'hésitez pas à m'écrire : kadom@lagoon.nc